Connexion    



Ça y est, l'Eurovision, c'est reparti !

Comme chaque fois en début d'année, France Télévisions met en place un programme télévisuel pour que les téléspectateurs aient leur mot à dire dans le choix du chanteur ou de la chanteuse qui représentera la France au Concours de l'Eurovision de la Chanson.

Cette année, comme l'an dernier, c'est France 2 qui organise les sélections à travers une émission qui s'appelle Destination Eurovision 2019. 

Cette émission est animée par Garou, un chanteur québécois bien connu des Français, mais un Québécois qui ne fait pas honneur au Québec puisque ce monsieur est très porté sur les anglicismes et sur l'anglais.

L'an dernier, nous avions dénoncé cette déviance, malheureusement cette année, comme nous avons pu le constater dans l'émission du 12 janvier dernier, il est tout autant anglicisé et anglicisant. 

Le problème avec l'Eurovision n'est pas tant que l'on regarde cette émission ou pas, le problème c'est qu'elle est vue par plus de 300 millions de téléspectateurs. Et quelle image donne la France à ces 300 millions de personnes, si, à travers le chanteur ou la chanteuse qui la représentera, elle s'exprime en anglais ou en bilingue français-anglais ?

L'Eurovision, la France EN francais pas en anglais ni en bilingue francais-anglais.

En tout cas, elle ne donnera certainement pas envie aux 300 millions de téléspectateurs en question, d'apprendre notre langue puisque, à leurs yeux, l'anglais paraîtra être devenu la seconde langue officielle de France.

Quoi qu'il en soit, France Télévisions fait partie des gros contributeurs financiers de ce concours, elle y donne donc de l'argent public, notre argent, de l'argent qui, selon l'article 15 de la loi n°94-665, n'a pas à être donné à des entreprises qui participent à l'élimination de notre langue. Cet argent serait mieux employé, nous semble-t-il, à organiser un concours international de la chanson au niveau de la Francophonie ou à « fortifier » celui qui a lieu tous les quatre ans lors des Jeux de la Francophonie

Enfin, signalons que si Bilal Hassani qui a chanté en bilingue français-anglais, a largement dominé la première demi-finale de Destination Eurovision, le 12 janvier dernier, l'émission a aussi été marquée par la déception de la chanteuse Florina. En effet, l'interprète de "In the Shadow" n'a récolté aucun point de la part du jury étranger et, du coup, a préféré se retirer des réseaux sociaux. Aucun point de la part du jury étranger, une preuve, s'il en fallait une, que ce n'est pas parce que l'on met de l'anglais dans sa chanson que l'on sera apprécié des non-francophones. 

Pour être apprécié, c'est le talent qui compte, pas l'anglais !

 

Garou, anglicisé et anglicisant, déshonneur du Québec !

Destination Eurovision (France 2) : Garou : « Le costume d’animateur ne me déplaît pas…»

par Jérémy Parayre

Pour la deuxième année de suite, Garou anime ce télé-crochet visant à élire le représentant français à l’Eurovision. Une responsabilité que le chanteur québécois assume avec plaisir. Confidences avant trois soirées en direct !

Vous devez aimer l’Eurovision pour rempiler !

Garou : J’ai adoré cette aventure l’an dernier. Je trouve formidable que l’un des shows musicaux les plus populaires au monde soit l’occasion de découvrir des chansons originales. Aussi, la France a tout intérêt à être bien représentée. Destination Eurovision est une excellente initiative pour faire participer le public. Je crois que, même sans l'Eurovision, cette émission aurait vocation à exister.

Qu’est-ce qui vous plaît dans l’exercice d’animer un tel divertissement ?
Garou, le Québécois, et l'Eurovision, Together et The VoiceOn m’a proposé l’animation de nombreux shows télé. Mais j’ai envie de faire uniquement ceux qui me plaisent. J’espère bien servir la noblesse de celui-ci. Je crois que ma neutralité de Québécois me sert ! Et puis, être l’un des artistes francophones qui chantent dans de multiples pays qui ne sont pas francophones me donne une excellente perspective sur la vision Euro ! (Rires)

Garou et Destination Eurovision 2019 sur France 2

Cette année, il y a des artistes reconnus, comme Chimène Badi et Emmanuel Moire, qui font partie des dix-huit candidats. Le risque n’est-il pas plus grand pour eux, s’ils perdent ? 

Le but de l’interprète, ici, n’est pas de gagner, mais de bien servir la chanson. C’est toujours un exercice courageux de présenter un nouveau titre. Et j’avoue que c’est aussi très excitant. Je suis heureux de savoir que de grands interprètes comme Chimène et Emmanuel seront de la partie.

Et vous-même, l’auriez-vous fait ?

Pourquoi pas ? Bon, là, c’est un peu compliqué, puisque je suis aux commandes ! (Rires)

N’est-ce pas frustrant d’écouter toutes ces chansons sans pouvoir donner son avis, ce que vous avez longtemps fait dans The Voice ?

C’est ce qui m’effrayait le plus l’an dernier. Mais, finalement, j’ai adoré la mission de la neutralité. J’ai mes opinions, mais je les dissimule bien. C’est fascinant d’analyser les chansons en pensant à la compétition de l’Eurovision. Parfois, ça change la perspective que l’on peut avoir sur les titres.

En quoi ce rôle d’animateur de Destination Eurovision est-il différent du rôle de chef de bande dans Together, tous avec moi, bientôt sur M6 ?

Dans Together, je suis le chanteur qui s’amuse. C’est un show très ludique et divertissant. Dans Destination Eurovision, la responsabilité est plus grande. Et je suis animateur. Mais, au final, c’est tout aussi amusant !

(...)

Suite sur : https://www.programme-television.org/news-tv/Destination-Eurovision-France-2-Garou-Le-costume-d-animateur-ne-me-deplait-pas-4626036

Source : programme-television.org, le samedi 12 janvier 2019
NB : vous remarquerez que la future émission pour laquelle Garou va travailler est nommée "Together" et qu'il participe actuellement à "The Voice", traduit pourtant au Québec par "La Voix" !
 

Philippe Manoeuvre pas tendre avec le favori Bilal Hassani

Philippe Manoeuvre a donné samedi sur RTL son avis sur l'Eurovision. L'ancien juré de « Nouvelle Star » n'y est pas allé de main morte avec le morceau « Roi » de Bilal Hassani, favori pour représenter la France au concours musical. 

France 2 cherche le futur représentant de la France à l'Eurovision.

Pour l'instant, Bilal Hassani, qui a terminé premier de la première demi-finale de Destination Eurovision samedi 12 janvier, fait figure de grand favori avec son morceau « Roi », écrit en collaboration avec Madame Monsieur, qui a défendu les couleurs tricolores lors de la compétition européenne en 2018.

Une chanson qui n'est pas du goût du critique musical Philippe Manoeuvre.

Jade et Éric Dussart lui ont fait écouter le morceau samedi lors de son passage à RTL.

Eurovision 2019 et Bilal Hassani

Après quelques secondes d'écoute, l'ancien juré de « Nouvelle Star » a déclaré, très critique : « Tu te dis, est-ce que le mec est très beau ? Il y a que sur le physique qu'il peut les avoir avec une chanson comme ça. Clairement, ça va être le chanteur, pas la chanson ».

(...)

Paris Match

Suite sur : https://www.parismatch.com/Culture/Medias/Destination-Eurovision-Philippe-Manoeuvre-pas-tendre-avec-le-favori-Bilal-Hassani-1599914

Source : parismatch.com, le mercredi 16 janvier 2019



À l'Eurovision, la France ne doit chanter ni en anglais ni en bilingue français-anglais !

Pour ne pas trop faire anti-français et pour contenter les partisans de l'anglicisation En Marche, France Télévisions permet aux candidats chanteurs qui postulent pour représenter la France à l'Eurovisionn de chanter en bilingue français-anglais.

Nous condamnons cela, car le bilinguisme français-anglais est la porte ouverte à toujours plus d'anglais, l'anglais qui, comme on le sait, n'est pas une langue neutre, car c'est la langue de la première puissance militaire et d'espionnage du monde, une langue qui, de surcroît, a été accaparée par l'oligarchie mondialiste pour lui servir à détruire les nations afin de les globaliser en un seul paquet, un paquet qui sera ensuite géré par une seule gouvernance, une gouvernance mondiale de type GAFAM et Cie, par exemple.

Oui, l'anglais, l'anglo-américain ou le globiche, autant de termes pour une langue a plusieurs facettes qui est devenue la langue de la globalisation, la langue des puissants qui veulent gouverner le monde, la langue du compactage humain, celle qui a pour but de détruire le citoyen pour qu'il ne soit plus qu'un simple consommateur, une langue qui n'est plus internationale puisqu'elle tend à tuer les nations, une langue dont il faut combattre l'impérialisme et l'hégémonie jusqu'au dernier souffle de notre énergie.

Eurovision et Abdou Diouf

Défendre bec et ongle la langue française à l'Eurovision, c'est s'insurger avant tout contre la dictature de l'anglais qui y sévit et qui sévit partout en Europe.

Dénoncer cela, c'est dénoncer la normalisation, la standardisation, la mise au pas que l'oligarchie veut imposer à tous les peuples afin qu'ils renoncent à leurs langues et cultures propres et qu'ils ne soient plus ainsi que l'ombre d'eux-mêmes.

Empêchons ce plan machiavélique de se réaliser, refusons de voir les peuples se faire lobotomiser, des peuples qui seront alors prêts à être taillables et corvéables à souhait et qui danseront sur la même musique, celle distillée des usines du prêt-à-penser et du divertissement de masse.

L'anglais NIKE les langues - Refusons l'Eurovision en anglais

Les samedis 19 et 26 janvier, aura lieu l'émission Destination Eurovision 2019, avec nous, faites barrage à tous les candidats qui chanteront en bilingue français-anglais.

Pour protester, utilisez les photos ici présentes, envoyez-les par courriel, par touiteur, par Face de Bouc, etc. 

Ne vous gênez pas, car eux ne se gênent pas à participer à élimination de notre langue !

Et n'oublions pas notre pétition en ligne, toujours d'actualité, hélas :

L'Eurovision, je la quitte !

 

 

 

 




Publié par Régis RAVAT le 15 janvier 2019

0 personne aime cet article.


Orthographe, corrections : contact.sy@aliceadsl.fr

Aidez-nous, Soutenez-nous

Nous ne recevons aucune subvention !


Inscription à l'infolettre!

S'il vous plaît, veuillez entrer votre courriel

Digital Newsletter

Pour vous desinscrire, veuillez cliquer ici ».