Louis Riel,

martyr politique !

Louis Riel

1844-1885

Site fait dans la langue de la Francophonie, le français.

Logo de l'Association

 

 

 

Association FRancophonie AVenir

LES  PROPOSITIONS  DE  L'A.FR.AV  POUR  UNE  POLITIQUE  VOLONTARISTE  EN  FAVEUR  DE  LA  LANGUE  FRANÇAISE

 

Merci de signer la pétition en ligne

Fraternité, Solidarité, Coopération entre les francophones du monde entier.

 

Pétition contre l'anglicisation !

TRAITS DE l'A.FR.AV.

L'A.FR.AV EN ACTION

NOUS ÉCRIRE

Exigeons du CSA le respect de notre langue  à la télévision !

 

 

 

Rechercher dans le site :

AIDEZ -NOUS,

 SOUTENEZ-NOUS 

Paiement sécurisé

(Nous ne recevons aucune subvention)

FAITES DES DONS.

Fraterniphonie n°75

ADHÉREZ  À L'A.FR.AV. 

ABONNEZ-VOUS À SON JOURNAL :

 FRATERNIPHONIE. 

(vous recevrez avec le journal, pour mener la lutte, des autocollants, des tracts, des lettres types, etc.)

EN  VACANCES, 

À  L'ÉTRANGER,

quand on ne peut pas parler le français  

ni la langue du pays,

 pour éviter l'anglais ... 

parlons l'ESPÉRANTO.

Pour l'emploi du mot

« COURRIEL »

 

 À Mme Aurélie Filippetti,

ministre de la Culture,

pour la chanson en français !

 

 À M. Jean-Paul Fournier,

maire de Nîmes (Gard),

contre son Noël en anglais !

 

 Lettre à M. Gérard Pédro,

maire de Remoulins (Gard),

contre l'affichage bilingue

 

 À Henry Douais, contre

 l'appellation anglaise

"French Vallée" !

 

 Hubert Joly contre

 l'enseignement EN anglais

dans nos universités

 

DOSSIER  SUR LE COLLÈGE 

ANGLOMAQUÉ 

DE MANDUEL-REDESSAN

 

 Contre l'affichage bilingue

 du Pont-du-Gard

 

Albert Salon écrit contre

le projet de la loi Fioraso

 

Lettre à Renault contre les

"Fashion Weeks Renault Shop"

 

Lettre à M. Blanc-Tailleur,

maire de Courchevel

 

Lettre contre l'anglomanie

d'Yves Rocher

 

Attention, l'anglais, ça tue !

 

Lettre à Laurent Ruquier

pour le « Flop DIX »

 

Lettre à M. Montebourg

pour le label « Fait en France »

 

Lettre à Guillaume Pépy,

Président de la SNCF

 

Demande d'un droit de réponse

auprès du Médiateur de France 2

 

Demande d'audience auprès

du Président de la République

 

DOSSIER  SUR  LE

PROTOCOLE  DE  LONDRES

 

TEXTES DE LOI

 

ARCHIVES

DES INFO-LETTRES

 

BRUXELLES,  OU  LA  MISE  EN  BIÈRE  DU  FRANÇAIS  !

 

Bières belges de traditionÀ Bruxelles, dont le centre-ville est très anglicisé, au niveau de l’anglomanie, on gagne le pompon avec les boutiques "Belgian Beer Tradition", des boutiques qui proposent 250 bières belges de tradition, mais qui ont une enseigne tout en anglais. Il y en a plusieurs dans la ville : je suis entré dans celle de la rue Au-Beurre, à deux pas de la Grand-Place. Comme il n’y avait pas de clients, j’ai pu parler quelque peu au vendeur et lui ai demandé notamment pourquoi une enseigne en anglais pour vanter des bières belges en plein cœur de Bruxelles.

— « C’est pour les touristes, m'a-t-il dit, ici, nous sommes dans une zone touristique et la langue des touristes, c’est l’anglais ! » — « Ah ! lui ai-je répondu, c’est donc parce qu’il y a beaucoup de touristes qui parlent anglais que vous vous affichez en anglais, mais dans vos banlieues où il y a beaucoup de Magrébins, alors tout est écrit en arabe ? ». — « Non », me répondit-il, surpris par cette comparaison. — « N’avez-vous pas l’impression, dans ces conditions, lançai-je pour alimenter la conversation, de pratiquer une certaine discrimination : les touristes qui parlent anglais au centre-ville, ont droit à une signalétique en anglais, tandis que les immigrés, eux, n’ont pas ce même droit à l’égard de leurs langues ? ». Bien embarrassé, le vendeur pour me répondre !
(pour lire l'information, voir les vidéos et réagir, cliquez ici)

QUANT  LA  CGT  DÉFEND  LA  LANGUE  FRANÇAISE  !

 

Il y a vingt ans, le Parlement votait la loi Toubon qui stipule que le français est la langue du travail et des échanges. La CGT d'un Carrefour interpelle la direction du groupe sur son utilisation systématique de mots anglais. La défense de la langue française, même si elle n'a jamais été l'apanage d'un clan ou d'un bord politique, est souvent considérée comme un combat conservateur incarné par l'Académie française. Les temps changent. Le syndicat CGT du magasin Carrefour...

Envoi d'Albert SALON (pour lire l'article, y apporter un commentaire et signer la pétition, cliquez ici)

LE  FRANÇAIS,  EN  RUSSIE,  A  TOUJOURS  LA  CÔTE  !

 

Malgré le rôle dominant de la culture anglo-saxonne, l’héritage français jouit, aujourd’hui comme naguère, d’un statut à part auprès des Russes. Le français, langue de la noblesse russe, de la grande littérature, puis celle du pays socialiste fraternel, est populaire en Russie depuis la nuit des temps. Il reste aujourd’hui la troisième langue étrangère la plus parlée dans le pays derrière l’anglais et l’allemand. Mais la concurrence est rude. (...)

Envoi d'Ivan LE GALLO (pour lire l'article et y apporter un commentaire, cliquez ici)

LE  FRANÇAIS  ET  L'AGENCE  SPATIALE  EUROPÉENNE  (ASE)  !

 

Jean-Jacques Dordain anglomaqué jusqu'aux os !Rosetta, Philae, il y a dans cette prouesse spatiale un aspect dont je suis sans doute un des rares à me formaliser, mais qui m’empêche personnellement d’en éprouver la moindre fierté. Si vous allez sur le site de l’agence spatiale européenne (ASE), appelée par les médias, dans la plupart des cas, par son acronyme anglais ESA pour "European Space Agency", vous constaterez qu’il n’y a pas un traître mot de français. C'est la version en anglais qui passe en premier, qui est richement servie en textes et en vidéos, vient ensuite, à condition que vous cliquiez au bon endroit, la version appauvrie dans une autre langue. Mais le site en question va plus loin, puisque même dans la section dans votre langue, vous serez interrogé en anglais pour accéder aux rubriques : "about us", "our activities", "connect with us", "for medias", "for educators", "for kids". Je constate d’ailleurs que toutes ces merveilleuses « coopérations européennes », qu’elles se fassent à l’initiative de l’UE ou en dehors d’elle, quel que soit le domaine, aboutissent toujours à ce même résultat : la brutale mise à la porte de notre langue au profit de l’anglais. (...)

 (pour lire l'information, voir les vidéos et réagir, cliquez ici)

DE  TURQUIE  :  « LE  FRANÇAIS  N'EST  PAS  SEULEMENT  UNE  LANGUE  ! »

 

Cette année marque le cinquantenaire de Tevfik Fikret, une institution turque qui dispense un enseignement en français de la maternelle au lycée dans la capitale turque, Ankara, et à Izmir. Lepetitjournal.com d’Istanbul a rencontré la coordinatrice de l'enseignement des établissements scolaires et directrice générale de la structure d'Ankara depuis 21 ans : Ayşe Başçavuşoğlu. (...)

Envoi de Denis GRIESMAR (pour lire l'entrevue et apporter un commentaire, cliquez ici)

ACTION  POUR  LE  25e  SOMMET  DE  LA  FRANCOPHONIE

 

Voici un document à diffuser le plus largement possible, en vue du Sommet francophone du 28 novembre à Dakar. Ce document révélateur d'une certaine collusion de nos dirigeants, sera également adressé à tous les candidats des « primaires » qui vont être organisées dans un proche avenir par de nombreux partis politiques. (...)

D'Albert SALON (pour lire l'information et agir, cliquez ici)

JEAN  DUJARDIN  OU  JOHN  GARDENER  ?

 

Jean Dujardin et l'anglicisationAprès avoir joué dans le film "The Artist", un film prétendument français, mais muet et au titre en anglais pour éviter que la langue française ne vienne perturber la vue et l'ouïe de nos amis américains - si friands de langues étrangères, comme l'on sait -, voici que Jean Dujardin pour continuer à se soumettre au diktat de l'anglofolie ambiante, se met à faire de la publicité en anglais. Certains disent que cet homme a de la classe, mais singer la langue des puissants du moment, est-ce vraiment avoir de la classe ? Ne serait-ce pas plutôt se rabaisser au rôle de larbin ? Si Jean Dujardin avait vraiment de la classe, il aurait convaincu son ami George Clooney de prononcer 2 ou 3 mots en français dans cette publicité.

Il ne l'a pas fait, il a préféré faire le malin en anglais, en attendant, somme toute, que ses amis d'Hollywood décident de l'appeler John Gardener pour que son nom trop français ne vienne pas salir les affiches de ses films à venir.

(pour lire l'information, voir les vidéos et réagir, cliquez ici)

CATALOGNE  :  L' INDÉPENDANCE  EN  ANGLAIS !

 

"Catalunya is not Spain", "We are ready", "Freedom Catalonia", " Catalonia a new european state", pouvait-on lire sur des banderoles à Barcelone lors de la manifestation pour l'indépendance de cette région. Mais le problème n'est-il pas plutôt d'assurer l'indépendance de l'Europe à l'égard de l'impérialisme américain (étatsunien) et, pour se faire, n'est-il pas plutôt urgent de rompre avec la politique du tout-anglais actuellement en vigueur partout dans l'UE ? Aujourd'hui, la vraie...

Envoi de Régis RAVAT (pour lire l'information et réagir, cliquez ici)

"UPCYCLING",  OU  LA  FLEMME  D'INVENTER  DES  MOTS  FRANÇAIS  !

 

"Upcycler" ! On connaît déjà le soutien-gorge "push-up" pour remonter le seins, le pantalon "push-up" pour remonter le cul... À quand le "push-up" remonte-cerveau pour rappeler qu'une langue, c'est une façon de penser qui a besoin d'un soutien pour ne pas disparaître au profit de la pensée unique ? Dans les années 1940-50, il n'y avait pas de papiers, emballages, plastiques, bouteilles, canettes et autres objets ou déchets sur le bord des routes, maintenant il y en a partout, et quand...

Envoi d'Henri MASSON (pour lire l'information et réagir, cliquez ici)

MONTEBOURG,  UN  TRAÎTRE  À  LA  LANGUE  FRANÇAISE,  UN  DE  PLUS  !

 
Montebourg et ses cours en anglais

Montebourg, le ministre qui a lancé le "Made in France", prend des cours d'économie en anglais, en France, c'est-à-dire en se passant de la "Langue  made in France". Où est la cohérence politique dans tout ça et est-ce bien normal de la part d'un ancien ministre, de se passer ainsi de la langue de la République qui est la langue du peuple de France, tout simplement ?

Monsieur Montebourg qui voulait pratiquer la démondialisation, ferait mieux, pour être crédible, de commencer à pratiquer sur lui-même, la désanglicisation, car la politique du tout-anglais, qu'on le veuille ou non, est l'antichambre du modèle ultralibéral anglo-américain, un système où l'imposition de la langue de Goldman Sachs va de pair avec la casse du modèle social français. Jean-Luc Mélenchon et François Asselineau disent très justement que la France a le deuxième domaine maritime au monde et qu'elle sous-exploite cette richesse.  Eh bien, pour la langue française, c'est la même chose : la France a une langue présente sur les cinq continents et, pareillement, la France sous-exploite cette richesse. Qu'attendent donc nos politiciens pour ranger leurs cahiers d'anglais...

(pour lire l'information, voir la vidéo et réagir, cliquez ici)

20  ANS  DE  LOI  TOUBON,  UNE  LOI  À  RENFORCER  !

 

Voici la lettre que le Collectif des associations de défense et de promotion de la langue française et des langues nationales d'Europe, va envoyer aux députés et sénateurs français afin de leur demander d'agir de toute urgence en faveur de notre langue, langue de la République et de la Francophonie, notre langue qui n'a de cesse de reculer devant la politique du tout-anglais menée actuellement partout en France et en Europe. Afin d'assurer une large diffusion de cette lettre, nous vous prions de bien vouloir la relayer auprès de votre député et sénateur, ainsi qu'à tout élu de votre connaissance que vous jugerez utile de tenir informé de ce cri d'alarme.

Envoi de Georges GASTAUD (pour lire le communiqué et agir, cliquez ici)

CONTRE  LA  VIOLENCE  FAITE  AUX  FEMMES  ET  À  LA  LANGUE  FRANÇAISE  !

 

Après l'opération "#lovewithoutlocks" de la mairie de Paris, après les manifs sous la banderole "NotInMyName", voici un autre coup de poignard donné à la langue française : l'opération "#TakeBackTheMetro" pour condamner les agressions faites aux femmes dans le métro parisien ! S'il est, bien évidemment, tout fait juste de lancer une telle opération, pourquoi, par ailleurs, devrait-elle être une énième occasion d'agresser la langue française par un terme anglais qui n'a rien à faire...

Envoi de Valérie FAISANT (pour lire l'information et réagir, cliquez ici)

UN  VER  PRO-ANGLAIS  AU  CSA  !

 
Françoise Laborde et les anglicismes

Samedi 18 octobre 2014, sur France Culture dans l'émission « Le secret des sources », Françoise Laborde, journaliste et membre du CSA et présidente de l'association "Pour les femmes dans les médias", a dit, à un moment donné, qu'elle remplacerait le "name and shame" de Ségolène Hanotaux, journaliste indépendante et porte parole du collectif  "Prenons la Une" par le "Show and shine" !

Voilà donc que Mme Laborde remplace une expression anglaise par une autre expression anglaise, est-ce ainsi que l'on participe à la défense et à l'illustration de la langue française ?

Je commence à comprendre maintenant pourquoi le CSA, dont Mme Laborde est membre, est si peu actif dans la lutte contre dans les anglicismes qui sévissent partout dans nos médias, et notamment dans les médias du service public.

Par exemple, cela fait des années que je demande à cet organisme d'exiger de M. Laurent Ruquier l'abandon du terme anglais "TEN" qu'il emploie impunément chaque samedi soir dans son émission "On n'est pas couché" - terme qu'il pourrait remplacer aisément, bien sûr, par le mot français "DIX" -, et cela fait des années que j'attends en vain. Pourtant, selon l'article 39 de la Charte de France Télévisions...

(pour écouter Françoise Laborde, cliquez sur la photo, pour réagir auprès de M. Schrameck, cliquez ici)

FRENCH  PELLERIN,  LA  LITTÉRATURE  ET  LE  RESTE  !

 

Fleur Pellerin ne prend pas le temps de lire, ou de se documenter sur le prix Nobel nouvellement élu, non seulement parce qu'elle n'aime pas la littérature, mais plus encore, parce qu'elle n'aime pas la langue française. Pourtant, elle avait l'occasion grâce à ce prix Nobel, de vanter la langue française dans les tribunes internationales, elle ne l'a pas fait. Elle ne l'a pas fait parce que, aujourd'hui, le mot d'ordre est à l'anglicisation tous azimuts. N'a-t-elle pas, après le ministre du "Made in France"...

Envoi de Valérie FAISANT (pour lire l'information et réagir, cliquez ici)

LE  PRÉSIDENT  HOLLANDE  SOMMÉ  EN  ANGLAIS  !

 

Le président Hollande reçoit du commissaire européen finlandais, Jyrki Katainen, une lettre en anglais et le président trouve ce courrier « très banal (sic)». Non, ce n'est pas banal et cela n'a pas à être banal que d'écrire en anglais au président de la République française. La langue de la France, c'est le français, la langue de l'Europe, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas l'anglais, et il y a trois langues de travail à la Commission européenne dont le français et si monsieur Hollande était un homme d'État, il renverrait, illico presto, cette lettre à son expéditeur au motif qu'elle n'est pas en français, la langue du destinataire et une des langues de travail de la Commission européenne.. (...)

Envoi de Régis RAVAT (pour lire l'information et réagir, cliquez ici)

FRANÇAIS  PARLANT  RUSSE,  MAIS  S'EXPRIMANT  EN  ANGLAIS  !

 

Xavier Moreau en anglaisPourquoi M. Xavier Moreau, spécialiste bien connu de la Russie et de ses pays satellites, s'est-il exprimé en anglais lors d'une intervention qu'il a faite dans un  colloque intitulé « La Grande Guerre et le commencement d’un nouveau monde, un avertissement actuel pour l’Humanité », un colloque qui s'est tenu à Belgrade, les 17 et 18 septembre 2014 ? En effet, pourquoi s'est-il exprimé en anglais, alors qu'il parle presque couramment le russe et que le russe était largement compris de l'auditoire ? Pourquoi, à la rigueur, puisqu'un dispositif de traduction simultanée était prévu pour ce colloque, ne s'est-il pas exprimé en français, tout simplement ?

Dénoncer l'emprise étatsunienne sur l'Europe en parlant américain, et donc en faisant la publicité de cette langue porte-drapeau des valeurs de l' "american of life", c'est un peu comme dénoncer l'obésité une bouteille de Coca-cola à la main et des frites plein la bouche !  (...)

(pour lire l'information, voir les vidéos et réagir, cliquez ici)

FRANCOPHONIE  :  L'ALERTE  AU  DÉCLIN  !

 

À l'approche du 25e sommet de la Francophonie, en novembre à Dakar, des personnalités de tous horizons expriment leur pessimisme quant à la pérennité de la Francophonie en tant qu'espace géopolitique et de la langue française comme langue internationale, et sonnent l'alerte. C'est une rupture par rapport à l'approche officielle, selon laquelle Francophonie et langue française sont sans problème de pérennité. Enfin, on parle vrai du déclin et même du risque de mort de l'une et de l'autre. (...)

De Michel GUILLOU (pour lire l'information, cliquez ici)

NOUS  COLLABORONS  À  LA  DISPARITION  DU  FRANÇAIS  !

 

 (...) La langue et la culture françaises sont désirées partout dans le monde comme une alternative au modèle anglo-saxon. Mais nous, nous y avons renoncé. Sinon, nous verrions tous les jours à la télévision française les Québécois, les Belges, les Suisses, les Burkinabés. .. Or que nous propose-t-on ? Des séries américaines. La France a renoncé à la francophonie pour prendre part à l'Europe anglophone. Djibouti sera perdu dans dix ans, le Rwanda, où les professeurs de français sont...

Envoi de Laurent VANDAMME (pour lire l'information, cliquez ici)

 

Sitemestre : Sylvie Costeraste -- Site de l'A.FR.AV -- Fait en France

  Reproductions partielles autorisées, si mention est faite de la source.

*

Ce site a un meilleur rendu

sous Internet Explorer

(compteur remis à zéro, le 25 février 2011)